loader image
CatégoriesNon classé

Au mois de mars 2021, une convention a été signée par le Ministère de la santé publique, la Polyclinique Ilafy et la Fondation Help Me See.

Ladite convention prévoyait la mise en place d’un tout nouveau centre de formation à la chirurgie de la cataracte, par le biais d’un simulateur. Six mois après, le training center est fin prêt et a été inauguré en présence de bon nombre de personnalités.

cataracte Madagascar Polyclinique Ilafy
Signature de la convention tripartite en mars 2021

Objectif : former une centaine de praticiens en 3 ans

Les simulateurs de ce centre permettront d’augmenter considérablement le nombre de médecins aptes à pratiquer la chirurgie de la cataracte.

Le programme consiste à former une trentaine de praticiens par an, tout au long d’un programme de trois ans.

Le centre de formation est sis à la Polyclinique Ilafy, l’une des cliniques les mieux équipées dans l’Océan Indien à ce jour.

Les simulateurs ont été fournis par la fondation Help Me See, qui se bat contre la cécité dans le monde, en particulier contre la cataracte.

Il reviendra au ministère de la santé publique de désigner les médecins qui bénéficieront de cette formation gratuite.

help me see Madagascar inauguration
Un ophtalmologue aux commandes d’un simulateur de chirurgie

Une grande première en Afrique

Les simulateurs utilisés dans ce training center sont à la pointe de la technologie, ils ont été dérivés des simulateurs en aéronautique. Ils permettent aux praticiens de s’entraîner et de faire face à des situations délicates. Ils pourront ainsi maîtriser l’opération de bout en bout, en suivant la technique MSICS (Manual Small Incision Cataract Surgery).

Grâce à cette technologie, il ne faudrait que deux semaines pour former un opérateur à la chirurgie de la cataracte, s’il fallait prendre une année entière dans le cadre d’un apprentissage classique en bloc chirurgical.

Rappelons-le, ce training center est le troisième au monde, après Mumbai et Beijing. En Afrique, Madagascar est le premier pays à en être doté.

help me see Madagascar inauguration
Un training center à la pointe de la technologie

Des enjeux tellement importants

Ce training center sis à la Polyclinique d’Ilafy va changer la vie de plusieurs centaines de milliers de gens, à Madagascar comme en Afrique.

Rappelons que la cataracte est la principale cause de la cécité dans le monde. À Madagascar, seuls 387 patients par million d’habitants sont pris en charge dans le cadre d’une intervention chirurgicale chaque année.

Pourtant, on recense environ 200000 personnes touchées par la cataracte.

La multiplication des opérateurs de la cataracte à Madagascar va alors permettre de tripler le nombre d’opérations réalisées. L’objectif du projet Help Me See Madagascar est de freiner considérablement la cécité due à la cataracte dans la grande île.

Le Président Directeur Général du Groupe Sodiat, Monsieur Mamy Ravatomanga n’a pas caché son engouement dans ce projet, qui permettra à beaucoup de Malagasy de recouvrer la vue.

help me see Madagascar inauguration

Help Me See Madagascar, une forte mobilisation

La réalisation de ce projet récemment inauguré s’est faite grâce au concours de plusieurs personnes et organisations, à savoir :

  • Help Me See, représenté par son chef de projet, le Dr Jean-Marie ANDRÉ,
  • Le Ministère de la Santé Publique
  • Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, qui va intégrer la technique MSICS dans le cadre du Diplôme Universitaire de Chirurgie Oculaire Essentielle (DUCOE)
  • Le Lions Sight First Madagascar, qui apporte son soutien par sa connaissance du terrain et de la problématique de la vue ainsi que des levées de fonds
  • La Société d’Ophtalmologie de Madagascar, qui apporte son expertise et ses formateurs
  • La Faculté de Médecine de Madagascar
  • Orange Madagascar